Retour au menu de français

Réécriture

Lis le conte ci-dessous, puis réécris les phrases demandées en effectuant les changements orthographiques nécessaires.
Ne passe pas à l'exercice suivant avant d'avoir corrigé toutes tes fautes.

Texte

À Audierne, il y avait jadis un pêcheur qui avait du mal à nourrir ses six enfants. Comme tous les pêcheurs bretons, il aimait l'océan, mais l'océan n'était pas toujours un ami facile.
Un jour qu'il pêchait avec son frère, ils virent une sirène qui dormait, non loin de la côte. Les deux complices se glissèrent sans bruit dans la mer et nagèrent avec mille précautions. Ils saisirent les longs cheveux blonds qui flottaient et amenèrent leur proie sur la plage.
Hors de l'eau, la sirène les supplia : «Je vais mourir», répétait-elle inlassablement. Les garçons se mirent à réfléchir. L'aîné voulait absolument goûter la chair de la pauvre prisonnière, et il tenait à profiter de cette aubaine. Le second, Yvan, était plus généreux. Pris de pitié, il proposa de rejeter cette extraordinaire créature à la mer. Une dispute éclata. Yvan offrit à son camarade de lui abandonner tout son argent contre la liberté de la sirène. Le marché fut conclu.
La nouvelle amie d'Yvan lança une flûte aux pieds de son sauveur, puis elle disparut dans les flots. Cette flûte devait permettre au jeune homme d'appeler la sirène lorsqu'il aurait un ennui.
Bien des années plus tard, Yvan devint capitaine. Un jour, victime d'une effroyable tempête, il fit naufrage. Il prit alors sa flûte et appela la sirène. Elle parut aussitôt, conduisant un grand navire destiné à remplacer celui que le jeune homme avait perdu. Le bateau n'avait pas besoin de matelots, les manoeuvres se faisaient toutes seules. L'équipage put se reposer, et le capitaine devint bien vite très riche grâce à la générosité et à la gratitude de son amie du fond des mers.
Bemard Clavel, Légendes de la mer.